Fiches de cours

"Land of a thousand dances"

PENS-222

Enseignant(s) :

Dietz Dieter
Fauvel Camille Lucie Elisabeth
Frechou Camille Alice
Gamerro Julien
Lafontaine Carboni Julien
Weinand Yves

Langue:

Français

Retrait

Il n'est pas autorisé de se retirer de cette matière après le délai d'inscription.

Résumé

Résidence sur le site d'une installation provisoire, à  Evian. Au cours du temps, les structures se transforment. En réaction à ces évolutions, les étudiants développent des hypothèses d'interventions pour conforter, dévier, supprimer, augmenter les dynamiques observées et les réalisent.

Contenu

'There is no land but the land
(up there is just a sea of possibilities)
There is no sea but the sea
(up there is a wall of possibilities)
There is no keeper but the key
(up there there are several walls of possibilities)
Except for one who seizes possibilities, one who seizes possibilities'

 

Patty Smith,"Horses/ Land of Thousand Dances/ La Mer", 1975

 


Dans la période que nous traversons, où les temporalités s'accélèrent à l'algo-rythme d'un Anthropocène ravageur de nos environnements, solidarités et capabilités, le temps privilégié de l'observation se fait rare. En réponse, il faut cultiver la capacité de nos sociétés à  penser comme panser (Stiegler); la construction de nos villes, territoires et infrastructures répond aux mêmes dynamiques, appelant à porter attention aux réalités écologiques complexes en complément de solutions systémiques.

 

Ainsi, nous proposons avec ce cours de développer l'attention au lieu, dans ses dimensions physiques et culturelles, comme méthode transdisciplinaire de recherche et d'action collective. Plaçant l'éducation de l'attention (Ingold) au centre de cette démarche, nous chercherons à  comprendre comment une infrastructure à priori provisoire, vieillit, supporte des usages multiples, s'inscrit dans des dynamiques paysagères et comment ces matériaux se transforment avec le climat, la gravité, etc. A travers cette observation fine, en recensant les usages naissants, persistants ou disparus, grâce à différentes techniques et technologies de relevé, les étudiants développeront collectivement des ré-actions légères (enlever, ajouter, réparer, nettoyer, planter) qui s'inscrivent dans une multiplicité d'échelles temporelles et spatiales. Chaque action entrant dans une démarche de projet appartenant au temps long, les mains différentes se succèdent.

 

In fine, l'objectif du cours est d'étendre le processus itératif caractéristique au projet à l'observation et l'ancrage territorial, à la fois physique, culturel et écologique, en impliquant le corps et l'action collective. Il s'agit donc de penser la transition écologique à travers l'attention physique au monde.

Mots-clés

Projeter/Construire; Provisoire/Ephémère/Temporaire; Prendre-soin/Maintenir/Entretenir; Bois/Structure/Diagnostic; Observer/Ré-Agir; Temporalités/Vieillissement; Dynamiques Paysagères;

Acquis de formation

A la fin de ce cours l'étudiant doit être capable de:

Compétences transversales

Méthode d'enseignement

La semaine ENAC se déroule sous la forme d'une résidence sur le site d'une installation éphémère, temporaire ou provisoire. Le matériau privilégié pour cette étude sera le bois, matériau vivant, dont l'interaction avec son environnement est manifeste. Le premier cas d'étude est l'une des HOUSES à Evian-les-Bains, réalisées par les étudiants de première année d'architecture en 2019. A l'origine, ces structures auraient dû être démontées une année après, mais un désir collectif de la part des acteurs du projet (Grange au Lac, Evian Resort et Ville d'Evian) de conserver et de faire évoluer la structure a été exprimé.
Dans ce cadre, par son exposition au climat, à la gravité, au développement de nouveaux usages, à l'installation de nouvelles végétations, la structure se transforme et évolue. Le début de la semaine est articulé autour de l'observation de ces éléments provisoires, en utilisant diverses méthodes et techniques de relevé (photogrammétrie, analyse statique et structurelle, divers instruments de mesures, mais aussi croquis d'observation). Nous regarderons en particulier :

 

L'évolution de la structure (en bois) en fonction de la répartition des charges, des intempéries, du climat
Les traces des usages développés ou non, usures, détournement, etc
L'évolution de la végétation et de la dynamique des sols environnants
Des relations développées avec le site de manière élargie, en regard de la Grange au Lac, du quartier résidentiel, du lac, et des autres éléments de l'environnement

 

En réaction à ces observations, les étudiants développent ainsi des hypothèses d'interventions pour conforter, dévier, supprimer, augmenter une ou plusieurs des dynamiques observées. Par itération, entre l'attention et la réaction, la méthode développée permet aux étudiants de comprendre les relations entre les différentes dynamiques du site, et comment nous pouvons, par l'attention, agir selon nos savoirs sur leur devenir.

 

Les journées se dérouleront principalement sur site. Les étudiants expérimenteront leurs hypothèses et approfondiront leurs observations en testant directement leurs propositions. Des allers-retours entre l'atelier temporaire et le site se feront continuellement pour faciliter les interactions entre les documents de projet et la réalité physique. Chaque jour, un apport théorique sera proposée sous forme de table ronde, où les projets seront discutés en résonnance avec les thèmes présentés par des intervenants et l'équipe encadrante.

Travail attendu

A la fin de la semaine, les installations réalisées resteront sur place, soumises elles-aussi au temps, au climat et aux usages. Elles auront pour vocation de permettre à ce lieu de poursuivre sa vie.
Une discussion de clôture sera organisée autour des projets, entre les acteurs institutionnels de la vie du site (Grange au lac, ville d'Evian) et les enseignants responsables de la semaine ENAC.
Une transcription de la méthode itérative d'observation-réaction mise en place sera demandée.
Les documents produits tout au long du processus feront partie de l'évaluation. Ils constitueront une mémoire collective qui servira de support lors des prochaines itérations du cours.

Méthode d'évaluation

L'évaluation sera faite sur la base des discussions qui auront lieu lors de la présentation des projets en fin de semaine, des documents produits lors du processus itératif et des réalisations/actions elles-mêmes.

Critères d'évaluation :

Encadrement

Assistants Oui
Autres Le matériel de mesure et les outils de chantier seront fournis, ainsi qu'un encadrement pour apprendre à les utiliser.

Ressources

Bibliographie

La bibliographie sera fournie lors du lancmeent du cours.

Sites web

Dans les plans d'études

Semaine de référence

 LuMaMeJeVe
8-9     
9-10     
10-11     
11-12     
12-13     
13-14     
14-15     
15-16     
16-17     
17-18     
18-19     
19-20     
20-21     
21-22     
 
      Cours
      Exercice, TP
      Projet, autre

légende

  • Semestre d'automne
  • Session d'hiver
  • Semestre de printemps
  • Session d'été
  • Cours en français
  • Cours en anglais
  • Cours en allemand