Fiches de cours 2017-2018

PDF
 

UE D : Territoire et société

AR-466

Enseignant(s) :

Kaufmann Vincent
Pedrazzini Yves
Tirone Chabert Barbara

Langue:

Français

Retrait

Il n'est pas autorisé de se retirer de cette matière après le délai d'inscription.

Remarque

Inscription faite par la section

Résumé

L'UE D a pour objectif de familiariser l'étudiant avec les méthodes d'observation des sciences humaines en développant une réflexion sur les usagers des villes suisses, sous forme d'un travail d'enquête sur les pratiques sociales et spatiales de ces usagers.

Contenu

L'UE D « Territoire et Société » a pour objectif de familiariser l'étudiant-e avec les méthodes d'observation et d'enquête sociologique et urbanistique et de lui fournir des outils prospectifs pour analyser les impacts des changements formels sur les activités, la fréquentation et l'image des lieux. L'UED entend développer une réflexion sur les usagers de l'espace urbain et convie les étudiant-e-s à s'interroger sur la manière d'intégrer cette réflexion au projet. L'UED est ainsi l'occasion pour l'étudiant-e d'avoir une connaissance directe des usagers. Ce travail a lieu individuellement ou par groupes (de 2 à 3 étudiants) et porte en 2018 sur des contextes en mutation des villes de la Suisse Romande, à partir, cette année de l'exemple de Carouge (GE). Après observations et enquêtes sur place, les groupes établissent des rapports de recherche et proposent des réponses spatiales aux questions qui surgissent sur le terrain. Le programme est accompagné de présentations par des architectes opérant sur les espaces construits, privés ou publics, et par les acteurs sociaux intervenant auprès des populations étudiées.

Le thème proposé cette année est Mémoires et programmations urbaines. Il s'agira pour les étudiant-e-s et leurs enseignant-e-s d'analyser, à partir du cas emblématique de la commune genevoise de Carouge, petite ville à la fois singulière et insérée complètement en tant que quartier dans l'agglomération genevoise, de comprendre la façon dont les mémoires collectives (pour reprendre l'expression de Maurice Halbwachs (1950)), c'est-à-dire à la fois les « cadres sociaux de la mémoire », populaire ordinaire, et leurs traces dans l'espace construit, contribuent à « fabriquer de la ville », non seulement dans le présent, en ce qu'elles parviennent à préserver par le souvenir des formes anciennes de la ville, mais aussi dans le futur, en ce qu'elles permettent de projeter à partir du souvenir. D'un point de vue théorique, ces questions s'appuieront sur les écrits fondateurs de André Corboz sur Carouge et sur le concept de palimpseste, mais aussi sur ceux plus récents de paysagistes, d'architectes, de sociologues et de géographes ayant travaillé sur Carouge et Genève.

Rapportée de manière plus générale à toute ville et tout espace construit, l'idée fondamentale que nous défendons dans cette UE est qu'il est nécessaire, pour que les transformations urbaines ne résultent pas de la seule imposition des acteurs publics ou des entreprises privées, mais aussi des pratiques sociales et spatiales les plus ordinaires de tous les habitants et usagers permanents ou éphémères, - indispensable même, de « convoquer » toutes les mémoires sociales à participer dans le présent à la programmations de telles transformations. Qu'il s'agisse effectivement de la production d'espaces XXL ou XXS, la prise en compte politique et scientifique des mémoires collectives dans leur rapport au processus d'urbanisation détermine fortement les conditions d'un développement urbain durable réel, c'est-à-dire autant matériel que social. Alors que le passé, dans le projet moderne, la mémoire individuelle a été considérée comme un moyen de (re)créer de la valeur foncière par l'invention d'un patrimoine historique reconnu, la mémoire collective, est désormais un des principaux éléments de projets urbains novateurs, en vue d'une nouvelle transition urbaine plus démocratique.

En amont de ces débats, nous proposons de questionner sur trois plans les liens entre une « politique de la mémoire » encore largement à inventer et le développement social de la ville: (1) apaisement des relations entre passé et futur, (2) participation des habitants (dans cette perspective, nous ne considérons pas les mémoires collectives comme des biens symboliques, mais comme le moteur d'une politique de la ville devant choisir en permanence ce qu'il faut détruire et ce qu'il faut sauvegarder pour qu'une ville demeure à la fois dynamique et habitable), (3) capital social et d'intensité urbaine (en termes d'appropriations, d'urbanité, de sociabilités etc.).

''

Mots-clés

Territoire, société, mémoires collectives, espace urbains, usagers.

Acquis de formation

A la fin de ce cours l'étudiant doit être capable de:

Méthode d'enseignement

Cours, séminaires, visites, conférences. Exercices sur le terrain. Travail en groupe.

Travail attendu

Particpation à tous les cours; participation active au travail de groupe; enquêtes sur le terrain; analyse des données; rédaction du rapport de recherche collectif; défense orale du travail.

Méthode d'évaluation

Contrôle et évaluation continue avec examen oral à partir d'un rapport de synthèse sur l'ensemble de l'activité de l'UE.
Pondération dans l'évaluation :
Présentation par groupe des résultats d'une journée d'immersion : 20%
Lectures et présentation critique individuelle de textes : 10%
Présentation intermédiaire par groupe : 20%
Rapport écrit final par groupe : 30%
Présentation finale par groupe : 20%.

Ressources

Bibliographie

Distribuée au début du cours.

Liens Moodle

Dans les plans d'études

  • Architecture, 2017-2018, Master semestre 2
    • Semestre
      Printemps
    • Forme de l'examen
      Pendant le semestre
    • Crédits
      4
    • Matière examinée
      UE D : Territoire et société
    • Cours
      3 Heure(s) hebdo x 12 semaines
    • Exercices
      1 Heure(s) hebdo x 12 semaines
  • Echange AR, 2017-2018, Semestre printemps
    • Semestre
      Printemps
    • Forme de l'examen
      Pendant le semestre
    • Crédits
      4
    • Matière examinée
      UE D : Territoire et société
    • Cours
      3 Heure(s) hebdo x 12 semaines
    • Exercices
      1 Heure(s) hebdo x 12 semaines
  • Mineur en Développement territorial et urbanisme, 2017-2018, Semestre printemps
    • Semestre
      Printemps
    • Forme de l'examen
      Pendant le semestre
    • Crédits
      4
    • Matière examinée
      UE D : Territoire et société
    • Cours
      3 Heure(s) hebdo x 12 semaines
    • Exercices
      1 Heure(s) hebdo x 12 semaines

Semaine de référence

LuMaMeJeVe
8-9
9-10
10-11
11-12
12-13
13-14
14-15
15-16
16-17
17-18
18-19
19-20
20-21
21-22
En construction
Cours
Exercice, TP
Projet, autre

légende

  • Semestre d'automne
  • Session d'hiver
  • Semestre de printemps
  • Session d'été
  • Cours en français
  • Cours en anglais
  • Cours en allemand