Fiches de cours

Théorie et critique du projet BA3 (Bru et Theriot)

AR-201(k)

Enseignant(s) :

Bru Stéphanie Cécile
Theriot Alexandre Gilles René

Langue:

Français

Remarque

Inscription faite par la section

Résumé

Nous explorerons comment l'économie au sens large, omniprésente dans tout projet d'architecture n'est pas nécessairement synonyme de rationalité mais peut au contraire être un levier pour créer de la générosité.

Contenu

Dans le contexte actuel, en architecture et dans tous les domaines, pour des raisons multiples et évidentes, il est devenu indispensable de se pencher sérieusement sur l'économie et de l'inclure à toute démarche  projectuelle. Bien souvent, l'importance octroyée à l'économie se traduit alors par une quête de rationalité dans la production.

Cependant, comme le souligne Bruno Latour, depuis la modernité, « sous le nom de rationalité, nous avons collé tout un tas de valeurs qui n'ont pas été examinées sérieusement » jusqu'à oublier ce à quoi l'on tient vraiment.

 

La force du point de départ réside dans l'infinité d' « économies » envisageables. En architecture, laquelle compte le plus?  Economie d'argent, de moyens, de matière, de temps, d'impact, d'énergie, de pensée, d'espace, de production, de main d'œuvre ' La liste est sans fin.

 

Nous explorerons comment ces économies, omniprésentes dans tout projet d'architecture ne sont pas nécessairement synonymes de rationalité. Au contraire, nous verrons de quelles manières nous emparer des exigences économiques pour transformer ces contraintes en leviers, producteurs de qualités architecturales. Celles-ci pourront bien être tangibles ou intangibles, prosaïques ou poétiques, constantes ou instables, générales ou ponctuelles' tant qu'initiées par l'économie et situées loin de toute rationalité - créant de la générosité, des « excès » qui font la force et la singularité d'un lieu.

 

En d'autres termes, l'objectif sera de sortir d'un cadre normatif imposé, de s'affranchir de ce qui est requis sans le rejeter mais en le court-circuitant.

Pour atteindre ces buts, la mobilisation à la fois de compétences techniques poussées et d'une grande subjectivité apparait comme la meilleure stratégie.

 

Les lieux produits par une telle démarche, nous les avons nommés des bâtiments-machines : espaces économes non-rationnels, flexibles, adaptables, ludiques, efficients dont l'existence repose sur la technique. Nés d'un travail acharné sur l'économie, les bâtiments-machines ne comptent que grâce aux « excès » qu'ils présentent.

Au sein du Studio, il s'agira donc de produire des bâtiment- machines.

Pour paraphraser Latour, dans cette entreprise l'économie ne sera plus un moyen de dominer l'argent ou la matière mais un outil d'exploration incessante de nos incertitudes.

 

 

Les étudiants travailleront par groupes de 2 ou 3.

Mots-clés

Economies, excès, générosité, efficience, technique, rationalité, performance, ludique, bâtiment-machines, contraintes, court-circuiter

Acquis de formation

A la fin de ce cours l'étudiant doit être capable de:

Méthode d'enseignement

Le studio se construira selon une logique combinatoire. La combinaison de compétences dans les domaines architecturaux et non architecturaux.

La combinaison d'échelles, d'intérêts, d'obsessions, de savoirs, de méthodes...

Cette combinaison est la clé pour être libre, en tant qu'architecte.

Une croyance forte dans l'apprentissage "par le faire" conduira à produire beaucoup, à tester beaucoup, à expérimenter beaucoup, avec différents médias et à différentes échelles, afin d'entrevoir l'immensité des opportunités que notre discipline a à offrir.

 

Par ailleurs, plusieurs workshops avec des intervenants spécialistes de domaines variés (du photographe à l'ingénieur) seront mis en place pendant l'année.

Méthode d'évaluation

Jurys intermédiaires et finaux

Encadrement

Assistants Oui

Dans les plans d'études

    • Semestre
       Automne
    • Forme de l'examen
       Pendant le semestre
    • Crédits
      20
    • Matière examinée
      Théorie et critique du projet BA3, BA4 (Bru et Theriot)
    • Cours
      2 Heure(s) hebdo x 14 semaines
    • Projet
      4 Heure(s) hebdo x 14 semaines

Semaine de référence

 LuMaMeJeVe
8-9   
9-10   
10-11   
11-12   
12-13     
13-14     
14-15    
15-16    
16-17    
17-18    
18-19     
19-20     
20-21     
21-22     
 
      Cours
      Exercice, TP
      Projet, autre

légende

  • Semestre d'automne
  • Session d'hiver
  • Semestre de printemps
  • Session d'été
  • Cours en français
  • Cours en anglais
  • Cours en allemand