Coursebooks 2017-2018

PDF
 

History of architecture I

AR-123

Lecturer(s) :

Adam Jean-Pierre

Language:

Français

Résumé

Notre architecture est héritière d'un art de bâtir né dans l'Orient méditerranéen il y a 5000 ans. Tout architecte se doit d'être en possession de cet héritage aussi bien dans le domaine des programmes et des formes, que dans celui des techniques, tant sur le chantier que dans les structures.

Contenu

Le cours, obéissant à une logique historique, visite les chantiers de construction des grands courants civilisateurs depuis l'Egypte pharaonique jusqu'à la fin du Moyen Age. Il se distribue ainsi :


1. Genèse de l'architecture de pierre dans l'Egypte du 3e millénaire. Elaboration, durant cette époque fondamentale, des connaissances techniques et mathématiques, autorisant l'édification de monuments où la stabilité structurelle, correspondant à la maîtrise de règles mécaniques rigoureuses assurant leur préservation jusqu'à nos jours, se double d'un savoir géométrique mis au service d'une morphologie harmonieuse.

2. Le monde égéen, de la Crète minoenne jusqu'à l'époque hellénistique. Si une partie du savoir des grecs est issu de l'héritage égyptien et mésopotamien, le perfectionnisme stéréotomique des bâtisseurs du siècle de Périclès, constitue un sommet dans la rigueur du travail de la pierre. D'autre part, la naissance de la démocratie, joue un rôle fondamental dans la nouvelle composition de la cité et dans l'invention de programmes publics totalement novateurs, mis à la disposition des citoyens.

3. Si Rome offre l'image écrasante d'une civilisation architecturale démesurée, elle le doit en grande partie au souci avec lequel les Romains ont tiré partie de l'héritage transmis par les Grecs. Sans être des inventeurs les Romains ont su, avec une opportunité remarquable, reproduire et développer les inventions techniques et les programmes imaginés par les peuples dont ils avaient conquis les territoires. Dans la ville romaine, si proche de la nôtre que l'esprit en est troublé, les aménagements collectifs comme les réalisations privées, offraient aux habitants des agréments de commodité, de confort et même de luxe, dans une quiétude qu'aucune société n'avait connue et que l'Europe mettra des siècles à retrouver.

4. La véritable renaissance n'est pas à situer au XVe s., mais avec le retour à la stabilité politique de l'Europe à partir du XIe s. Sans négliger le souvenir des techniques romaines, transmises malgré des siècles de troubles, les architectes du Moyen Age vont ré-inventer l'architecture, pour aboutir au prodigieux élancement gothique, défi ascensionnel qui fait du concepteur un ingénieur d'une hardiesse allant jusqu'aux limites de résistance des matériaux et parvenant, dans la nef des cathédrales, à abolir les murs, auxquels il substitue des supports ponctuels séparés par des verrières, tout en élevant les voûtes aux confins d'un firmament matériel, visible et inaccessible.

Mots-clés

Egypte, Rome, Grèce, Moyen-âge.

Acquis de formation

A la fin de ce cours l'étudiant doit être capable de:

Méthode d'enseignement

Le contenu de mon cours repose, selon la coutume habituelle, sur l'enseignement théorique que j'ai reçu à l'école d'architecture, à l'université et à l'Ecole Pratique des hautes Etudes, enseignement complété par les habituelles consultations bibliographiques indispensables. A cette formation s'ajoute, avec un impact plus fort, l'expérience acquise au cours de l'exercice de ma carrière de chercheur, consacrée à l'archéologie monumentale, sur des chantiers européens, à Rome, à Pompéi et en Grèce, mais également au Proche-Orient et en Egypte. Il est assuré que les observations personnelles permettent la récolte d'une documentation originale ne figurant pas dans les manuels courants, complétés par les résultats de ces investigations ayant fait l'objet de publications.

En conséquence, mon enseignement fait appel à l'habituelle part théorique constituée par les acquis anciens, à laquelle s'ajoutent des relations de découvertes effectuées sur les sites archéologiques, et apportant des éléments nouveaux sur la connaissance du chantier antique, sur l'accomplissement des tâches des bâtisseurs, comme sur les raisons du travail de l'architecte.

Travail attendu

Capacité de description anatomique des édifices, toutes époques confondues. Les connaissances acquises devraient conduire non seulement au travail d'analyse littéraire et graphique, mais à la possibilité de restaurer.

Méthode d'évaluation

A l'examen oral, auquel j'ai eu recours durant plusieurs années, j'ai préféré sonder les connaissances par un examen écrit. Bien que, pour d'évidentes raisons de sécurité, deux sujets distribués alternativement, soient proposés, ce mode de contrôle me paraît plus juste que la grande dispersion des questions orales parmi lesquelles les difficultés d'appréhension sont très inégales. D'autre part, l'épreuve écrite permet de demander aux étudiants d'apporter une réponse par le texte et par le dessin. En effet, la faculté de l'architecte, encore débutant en l'occurrence, doit être de savoir s'exprimer avant toute chose par un croquis, dont la silhouette est l'acte de naissance du projet.

Encadrement

Office hours Non
Assistants Non
Forum électronique Non

Ressources

Bibliographie

Sera distribuée pendant les cours.

Ressources en bibliothèque
Polycopiés

Disponible à la vente des cours.

Préparation pour

Histoire de l'architecture II.

In the programs

Reference week

 MoTuWeThFr
8-9     
9-10     
10-11     
11-12     
12-13     
13-14 SG1   
14-15    
15-16     
16-17     
17-18     
18-19     
19-20     
20-21     
21-22     
 
      Lecture
      Exercise, TP
      Project, other

legend

  • Autumn semester
  • Winter sessions
  • Spring semester
  • Summer sessions
  • Lecture in French
  • Lecture in English
  • Lecture in German